Dégénérescence maculaire : Ce qu’il faut savoir

Un regard sur la dégénérescence maculaire

La vue est un organe de sens particulièrement important que nul ne souhaite ni perdre, ni voir altéré. Malheureusement, de nombreuses personnes souffrent de plus en plus de pathologies ophtalmologiques. Si l’on perçoit presque comme normales des pathologies comme la presbytie ou la myopie, il en existe d’autres qui sont assez pénibles à vivre, vu qu’elles peuvent conduire à la cécité. C’est le cas de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, en abrégé DMLA. Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ? La DMLA est une pathologie qui fait suite à une dégradation progressive de la macula. Pour comprendre comment cela se passe, il faudrait préalablement comprendre comment on fait pour voir les objets…

On a coutume de comparer l’œil à un appareil photo. Grosso modo, c’est à peu près ça, mais le fonctionnement de l’œil est de loin plus complexe. Lorsque nous regardons un objet, il nous faut pour le voir correctement que son image se retrouve idéalement placée sur la rétine et pour cela, elle doit traverser le système optique composé de la cornée, du cristallin et bien entendu, du diaphragme irien, mais ce n’est pas tout. Une fois ce trajet effectué et l’image sur la rétine, il faudra encore qu’elle soit déchiffrée par le cerveau. L’information devra partir de la rétine au cerveau en passant par le nerf optique. Il est important ici de préciser que l’image, pour être normalement perçue par le cerveau, doit tomber précisément sur un point de la rétine et ce point est la macula. Sa dégénérescence entraîne donc obligatoirement celle de la vue. Cette dégradation due au vieillissement pathologique est possible et les personnes les plus touchées sont celles âgées de 75 ans et plus.

Quand faut-il prendre rendez-vous avec l’ophtalmologue ?

Les symptômes qui doivent pousser à se rendre le plutôt possible chez son ophtalmo sont nombreux. Il convient de prendre rapidement rendez-vous avec son ophtalmo et vérifier qu’on n’est pas atteint d’une dégénérescence maculaire si :

– il semble même en pleine lumière que la pièce est relativement sombre et que l’on a du mal a voir normalement,

– on réalise qu’on voit flou ou alors on perçoit avec des déformations des lignes qui pourtant se doivent d’être droites,

– on a des taches qui nuisent à la vision. Elles peuvent être noires ou grises. Leur couleur n’a pas d’importance, mais elles doivent alarmer.

La dégénérescence maculaire est malheureusement un processus irréversible et incurable dont souffrent un peu plus d’un million de Français. Toutefois, incurable n’implique pas qu’il faille baisser les bras en attendant la cécité. Il est en effet important de comprendre que le diagnostic précoce augmente considérablement les chances du patient d’éviter la cécité. On trouve d’excellents spécialistes dans les services d’ophtalmologie qui faute de soigner la maladie, stopperont ou tout au moins ralentiront sa progression.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *