Comment soigner avec l’argile ?

Tout le monde connaît l’argile, cette terre grassequi sert au potier pour fabriquer des vases et de la vaisselle.

Cette même argile a aussi des propriétés curatives. Il existe l’argile blanche, verte ou rouge. Toutes sont efficaces.

Pour soigner j’ai toujours utilisé l’argile verte concassée , fine ou prête à l’emploi dans un pot ou un tube.

Il est bon d’avoir sur soi, surtout quand on est en voyage ou en excursion un tube d’argile verte.

L’avantage est qu’elle est prête à l’emploi et donc si vous vous coupez ou vous enfilez une échine, il suffit d’appliquer un peu d’argile sur l’endroit et elle va faire son travail.

Vous pouvez l’appliquer directement sur une plaie, sans désinfecter, l’argile se charge de tout. Elle attire à elle les impuretés et procède à la cicatrisation de la peau. Au fur et à mesure qu’elle sèche vous l’enlevez et la renouvelez avec de l’argile fraîche.

Si vous êtes à la maison, il est toujours bien d’avoir un saladier avec de l’argile que vous laissez sur votre terrasse ou dans votre jardin. Il suffit de remettre de l’eau régulièrement pour qu’elle soit prête à l’emploi le jour venu.

Et si vous avez des animaux, il est conseillé de mettre de l’eau en quantité car vous remarquerez que votre chat ou votre chien ira bien volontiers la boire. Laissez-le faire ! C’est une eau très pure et qui contient des oligoéléments nécessaires à sa santé.

D’ailleurs, dans la nature, n’avez-vous remarqué que votre chien aime bien boire dans les flaques d’eau après la pluie et qu’il la bouge avec sa patte avant de boire ? Il connaît naturellement les qualités de l’eau argileuse !

En médecine vétérinaire, j’ai utilisé assez souvent l’argile quand les conditions s’y prêtaient.

Je me rappelle, par exemple, de Gégé, un chien Epagneul, qui s’était déchiré la peau sur un grillage, sans doute, dans la pliure du bras jusqu’à la poitrine. C’était une grande déchirure. Sa maîtresse ne voulait pas le faire opérer. Je lui conseillais donc de faire des cataplasmes d’argile. Au premier abord, cela ne semblait pas évident de par l’ampleur de la blessure et du fait qu’il fallait faire de gros bandages pour faire tenir l’argile et jouer en quelque sorte contre la loi de la pesanteur.

Mais je dois dire que Gégé a été très collaboratif. Il s’est bien laissé soigner. Il a très bien accepté de rester à la maison avec son bandage. Les premiers jours, je lui renouvelais 2 fois par jour, puis on est passé à une fois par jour jusqu’à guérison. En tout cela a duré une quinzaine de jours, mais il a fallu une bonne semaine pour que la cicatrisation se fasse. C’était spectaculaire ! On a pu voir la peau se reformer alors que la zone était à vif. Sa maîtresse et moi y croyions mais nous sommes restées quand même bien surprises du résultat.

J’ai beaucoup utilisé l’argile pour enlever des épillets entre les coussinets, pour des petites blessures ou dans le cas de morsures entre chats ou chiens.

L’argile agit dans un premier temps comme anti-infectieux. Elle absorbe le pus présent et assainit donc les tissus.

Puis elle procède à la cicatrisation. Elle stimule les cellules de la peauà reconstituer les tissus endommagés.

Chaque fois c’est une belle surprise et en plus l’animal accepte toujours bien ce genre de traitement. Il en ressent tout de suite les bienfaits. Cela le calme et le rassure. Je n’ai jamais eu de problème pour faire accepter un bandage avec un cataplasme d’argile.

Dans la nature, l’animal se soigne ainsi. Il reconnaît donc des soins ancestraux. C’est ainsi que je me l’explique.

Les seules contre-indications à l’utilisation de l’argile sont en cas de tumeur (sarcome, fibrosarcome, tumeur mammaire…) et en présence de broche suite à une fracture.

Dans le premier cas, l’argile stimulant la régénération des cellules,stimule aussi les cellules cancéreuses qui sont déjà des cellules qui se développent très vite. C’est pour cela qu’il ne faut pas encourager le processus déjà existant avec de l’argile.

D’ailleurs, c’est le cas des verrues. Si votre chien a des verrues qui saignent vous pouvez saupoudrer avec de la poudre d’argile mais ne pas faire de cataplasme.

Dans le deuxième cas, l’argile est tellement active qu’elle risque de déplacer la broche ou la plaque.

Cela est arrivé sans que l’on me demande conseil et c’est un vrai problème. Car dans ce cas, on est obligé de réopérer pour remplacer ou remettre la broche en place.

Cela est arrivé aussi à des personnes opérées de la hanche qui ont pensé bien faire en se mettant de l’argile après l’opération. Mais ce fut une catastrophe. On voit poindre la pointe de la plaque. Et là aussi, on est obligé de repasser au bloc opératoire.

Les vertus de l’argile sont très nombreuses. Et elle rend de grands services en médecine vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *